banniere Cinematographe

Enseignement

Enseignant dans le supérieur depuis 2000 dans le domaine audiovisuel (en Histoire des technologies audiovisuelles, Sociologie des médias, Archives de films, Histoire du cinéma ou de la télévision, etc.) ainsi qu'en Histoire culturelle, depuis 2017, je fais une pause dans cette activité sauf pour de petites formations doctorales mais elle reste ma vocation profonde.

A ce jour, mon expérience est d'environ 3400 heures de cours dont, pour une bonne part, entre 2002 et mars 2016 à l'Université de Paris-Est Marne-La-Vallée pour la formation d'ingénieurs IMAC (Image, Multimédia, Audiovisuel et Communication) qui est une formation publique en trois ans certifiée par la CTI (Commission des Titres d'Ingénieur).

J'intervenais également entre 2011 et 2017, à l'INA (Institut National de l'Audiovisuel) pour les filières INA Expert (pour les profesionnels des centres d'archives) et INA Sup sur les Technologies et l'archivage préventif des supports d'enregistrement comme l'argentique.

J'ai eu également l'occasion d'intervenir dans d'autres filières à l'université de Marne-La-Vallée (comme en Image, Son et multimédia de la Licence 1 au Master 2 en passant par le diplome de MST) ainsi que de travailler sur deux années entre en 2015 et 2016 à la MICEFA (la Mission Inter-universitaire de Coordination des Echanges Franco-Américains) avec un cours pour des étudiants nord-américains sur l'Histoire culturelle de la France à travers son cinéma. our 3IS (entre fin 2015 et début 2017) pour de l'Histoire de la télévision et m2i formation (fin 2016) en Histoire du cinéma ou à l'Ecole Supérieure du Digital en technique à la vidéo (en novembre 2016).

J'ai également enseigné au CLCF (entre 2012 et 2014) ainsi qu'entre 2000 et 2006 à l'ISCOM, au CEFPF, à l'ICART, au CEFIRE du groupe INSEEC ou à mes débuts pour l'ISEG.

Sur le plan de ma formation, je suis docteur en cinéma et audiovisuel depuis 2009 et mon expertise porte à ce titre, sur les archives de films en support argentique qui est également encore une part de mon activité comme consultant (voir la page dédiée à ce sujet) mais aussi sur les rapports du public à l'écran. Aujourd'hui mon travail pour la Direction des Bibliothèques Universitaires de la Sorbonne Nouvelle Paris 3 dont le fonds de Cinémathèque centrale de l'enseignement Public est une continuité logique dans l'enseignement supérieur où je donne, à nouveau à partir de 2020, de petites formations pour les doctorants sur les ressources audiovisuelles.

Féru de technologies audiovisuelles avec un Master 2 en audiovisuel mention nouvelles technologies avec un mémoire sur l'arrivée du cinéma numérique en 2004 à Paris I et une solide formation en maîtrise théorique à l'Université de Paris 8 et au CLCF (promotion 1995 comme assistant réalisateur) et divers expériences pratiques, je dispose d'une certaine expertise dans le domaine de l'exploitation cinématographique ou de l'histoire des techniques de captation.

Petit à petit, j'ai construit mes interventions avec mes cours qui sont, je pense, très complets et conçus pour des publics divers. Ces volumes, parfois significatifs comme pour les élèves ingénieurs de l'IMAC où mes interventions ont pu représenter une centaine d'heure pour chaque étudiant au long de leur cursus jusqu'en 2015.

J'ai également eu l'occasion d'accompagner des projets tuteurés d'étudiants comme, ci dessous, en 2012-2013, un dispositif multimédia valorisant des fonds d'archives locales, dont celles de l'Atelier du 7ème Art, via des tablettes ou smartphones pour les usagers du Canal du Nivernais.

Canal Du Nivernais - Vidéo de Communication de Pierre-Baptiste LALLICAN sur Vimeo.

 Ci-après les résumés de quelques cours

Lien de travail formation DBU Sorbonne-Nouvelle pour doctorants 2019-2020.
Résumé du cours de "Technique de l'image" (Histoire des technologies audiovisuelles) pour l'IMAC 1 en 2015-2016 (2p.)
Résumé du cours de "Culture des nouveaux médias" (Histoire et Sociologie des médias) pour l'IMAC 2 en 2015-2016 (4p.)
Résumé du cours de Histoire du Cinéma pour l'IMAC 2 (pour 2015-2016)
Fiche du cours de Histoire culturelle pour l'IMAC 3 (pour 2014-2015)
Fiche du cours de "Histoire de la télévision" à 3iS pour la 1ère année du tronc commun (pour 2016-2017) (3p.)

Si je m'intéresse aux matières liées à l'histoire des technologies audiovisuelles (qui est trop souvent "impure" à l'université) ou aux archives de films, je donnais également des cours plus "classiques" comme, par exemple, un cours d'Histoire du Cinéma.

En m'ouvrant à des enseignements liés à "l'industrie", comme la Sociologie des médias ou l'Histoire des marques et de la publicité, j'ai finalement pu donner des cours d'Histoire culturelle (alors que je suis un prof d'histoire "refoulé").

J'ai pu l'expérimenter en 2012 avec une petite équipe d'anciens étudiants en immersion concrète dans notre collection de l'Atelier du 7ème Art à travers une formation complétaire pour les étudiants de l'INA sur les supports que je pense délivrer à nouveau dans les années qui viennent sous la forme de petits stages de 2 jours.

Certaines animations pour les jeunes publics pouvaient, jusqu'en 2017 être une autre forme d'enseignement, de passage desconnaissances.

La recherche est aussi une autre façon de transmettre, parfois sur des sujets plus "exotiques" comme ici, au Quèbec, une intervention, en 2019, sur une ciné-mitrailleuse japonaise.


En projet une page sur mes communications qui se sont multipliées depuis 2007.

N'hésitez pas à me contacter.

Frédéric Rolland